Récit-anecdote de notre retour en Norvège, promis ça vaut le coup! ;-)

Arrivée à l'aéroport le samedi soir vers 18h30, à 19h nous enregistrons les bagages. La dame, très serviable, nous prévient que notre vol est "oversold" et met donc une étiquette jaune "attente" sur nos bagages. Nous sommes donc censées attendre un complément d'information de la part du guichet. Le vol décollant à 22h, il n'y a forcément personne avant 21h au guichet.

21h, toujours sans billets valables, mais a priori pas les seules puisqu'on repère quelques autres personnes qui semblent attendre. De toutes manières, le personnel d'Air Canada refuse de donner des explications, et nous attendons donc que les passagers "normaux" embarquent.

21h45, enfin on nous annonce officiellement que nous n'avons pas de place dans notre avion car la compagnie a vendu plus de billets que de sièges. Nous nous dirigeons donc vers le customer service où nous commençons la queue.

22h, et les annonces pour 3 passagers dans notre avion se font plus pressantes ... Nous décidons dons de repartir vers la porte d'embarquement au cas où 2 des passagers manquants ne se présentent pas ...

22h15, ils sont finalement tous arrivés sauf 1, ça ne sert donc à rien d'attendre ici plus longtemps. Retour au customer service et re-queue. Le gars devant nous (même avion, même problème) re-part lui en courant vers la porte d'embarquement, et l'hotesse qui s'occupait de lui le suit au pas de course. La place qui restait aurait pu être pour lui, mais il revient 5 min plus tard: l'avion avait déjà fermé ses portes.

22h30, nous sommes pris en charge par une hôtesse, qui ne sait pas où est Trondheim, ça commence bien. Notre vol était censé aller à Frankfurt, puis Oslo, puis Trondheim. Après moult recherches, elle nous propose de nous faire partir sur le vol Toronto-Londres, décollant à 23h15. Why not? On lui demande du coup à quelle heure cela nous fait arriver à Trondheim (on est censées travailler le lundi matin quand même).

22h40, elle n'en a manifestement aucune idée. Après 5 min de recherche, elle nous propose un vol London-Oslo, jouable puisqu'avec 1h30 de marge à London. OK. Et Oslo-Trondheim?

22h50. Elle ne sait pas, et ne saura pas. D'après elle, celui qu'on était censé prendre est encore valable. 2 billets Toronto-London sortent de l'imprimante, ils sont pour nous, notre vol décolle donc dans 25 min, et elle part en courant avec les étiquettes à coller sur nos bagages, toujours en attente quelque part dans l'aéroport. Sauf que nous, on se retrouve avec un seul billet d'avion qui nous mène à London, point. Nous attendons donc qu'elle revienne.

23h05. Les premières annonces pour notre nouveau vol commencent. La collègue d'à côté commence à s'inquiéter de notre sort et essaie de joindre notre hotesse. Deuxième annonce pour notre vol. Tactique mise au point, Sophie part faire patienter le commandant de bord (ou presque), et moi je campe au customer service.

23h07, notre hotesse arrive tranquillement en papotant et en s'étonnant de me voir encore ici (!). Elle en profite pour me glisser que pour nos bagages, elle ne promet rien, mais qu'elle aura fait de son mieux (c'est elle qui aurait conduit le trolley avec nos bagages jusqu'à notre avion)

23h12, je pars en courant vers la porte d'embarquement avec: nos billets électroniques imprimés jusqu'à Trondheim, les numéros de nos bagages au cas où ils soient perdus qqpart, et deux vouchers de compensation de 500 CAN$ à utiliser sur Air Canada.

23h15, nous sommes dans l'avion pour London, côte à côte!

...

11h20, dimanche matin, atterrissage à London. Notre vol pour Oslo est à 13h20, mais nous devons échanger nos billets électroniques au comptoir de la SAS. La SAS nous redirige sur le comptoir d'Air Canada, car notre billet électronique est incompréhensible.

11h40, Air Canada nous renvoie sur la SAS, bien joué mais ça ne marche pas. Après moults explications (encore), il en ressort que notre vol London-Oslo de 13h20 a seulement été "required", mais que la confirmation n'est jamais arrivée, et pour cause, il est plein!

12h, nous sommes "confirmées" sur le vol London-Oslo de 19h. 7h d'attente à Heathrow avec 6h de jetlag en pleine tête, yeepee! Au passage, on demande à réserver notre dernier vol Oslo-Trondheim, ça sera ça de fait ;-)

12h30, tout est réglé, et nous réussissons à arracher 2 vouchers repas de 10£ :-)

19h30, décollage de London pour Oslo

23h, arrivée à Oslo, pas la peine de se presser, le vol Oslo Trondheim est retardé, il part seulement à minuit.

23h15, ô miracle, nous récupérons nos bagages (celle là j'y croyais vraiment pas!)

00h50, lundi matin, arrivée à Trondheim

2h, arrivée chez nous !

Epilogue:

On ne va donc pas râler plus que ça, après tout, l'hotesse de Toronto ne nous a pas réservé d'avion pour Oslo, mais au moins, elle a mis nos bagages dans le bon avion! Quant à Air Canada, leur politique de "oversold" est clairement assumée et expliquée sur leur site, et, a priori, la compensation est plutôt généreuse :-)

Canada_1628

Un petit week-end au JO l'année prochaine, ma foi ... :-)